Chapelier Fou

22h00 - la Turbine

Depuis 2009, le multi-instrumentiste originaire de Metz dévoile un univers fort et captivant, avec des compositions douces où les instruments se mélangent à des programmations électroniques. À une autre époque, on aurait dit tout simplement « electronica », pour qualifier cette rencontre de phrasés organiques et de rythmiques synthétiques. Son dernier album, « Muances », une contraction entre « mutation » et « nuance ».

Un mélange de mots qui correspond parfaitement à cette métamorphose qui hante depuis toujours la réflexion de «Chapelier Fou».

Et c’est à travers une superposition de mélodies et de sentiments qu’il envoûtera la belle Usine le 28 octobre.